LA MARIONNETTE…. MONDE DES ESPRITS…. MONDE DES HOMMES, une tradition, une magie de vivre ensemble.

La beauté de la marionnette n’est pas seulement visuelle et musicale, elle est un intermédiaire pluriel, une habile entremetteuse : entre les ancêtres, les dieux et les hommes et entre l’homme et  ses contemporains, une matière brute à partir de laquelle nous donnons « corps » à nos d’idées et à nos savoirs, à nos aspirations avec la pleine conscience de nos singularités et de nos complémentarités que nous confrontons à travers ces pantins de bois animés.

Dans le théâtre, les masques et les marionnettes représentent diverses personnalités et rôles traditionnels au sein d’un village et permettent d’évoquer les multiples facettes du vivre ensemble et de la cohésion sociale. Au Mali, la marionnette traditionnelle a résisté au temps car elle a su évoluer et se réinventer au fur et à mesure des bouleversements profonds qu’a subi la culture et de la société africaine tout en puisant l’inspiration dans son passé et ses mythes. Bafaro par exemple, divinité majeure honorée à la fois par les bozos et bamanans, est associée au ciel et au monde de l’eau.  Cette divinité représente l’harmonie, l’équilibre et la modération qui sont des valeurs fondamentales au Mali. La marionnette Bafaro est une image de la perfection  tant physique que morale et de nombreuses marionnettes sont sculptées en son honneur.

Marionnettiste, conteur, chanteur et musicien, Yaya Coulibaly émerveille par ses multiples talents et le message de paix universel qu’il croit possible grâce au dialogue social et qu’il transmet à tous ses spectateurs sur les scènes du monde entier depuis plus de 40 ans.
« Après plusieurs tournées mondiales et de rencontres interculturelles j’en suis arrivé à me demander dans quelle mesure je peux transmettre l’art ancestrale du marionnettiste aux miens, à la nouvelle génération malienne. Une tradition qui se perpétue est une forme de résistance dans sa chaire, une fierté identitaire. » Yaya Coulibaly

Les « Ciné mardi » de l’IFM seront consacrés à l’art de la marionnette sous toutes ses formes et la magnifique pièce de Yaya Coulibaly «  Le baptême du lionceau » vous sera présentée  jeudi 2 février à 17h30 puis à 19h30 (entrée 3000 FCFA). Petits et grands, venez nombreux !